doreur

Le travail de l’artisan doreur à la feuille ornemaniste (restaurateur de bois doré) se compose de différentes étapes de travail. Il va de l’assainissement, en passant par la reconstruction d’éléments manquants à la dorure. Voici les différentes étapes de travail de restauration d’un objet en bois doré

statue  Traitement du bois  dorure

• Les insectes xylophages
Les objets peuvent subir des attaques d’insectes xylophages (mangeur de bois) laissant apparaître de trous d’envols souvent visibles sur les champs et à l’arrière des objets. L’infestation peut atteindre des degrés inquiétants (vermoulus) jusqu’à faire disparaître l’objet en poussière.
L’infestation est souvent visible lorsque des petits tas de poussières se retrouvent au pied des objets. Il est plus facile de déceler leur présence au printemps/été, car les insectes sont actifs. Durant l’hiver, les insectes sont en état de léthargie lorsque les températures sont froides. Pour traiter les objets différents traitements sont préconisés :

Traitement curatif par injection : chaque trou d’envol sera traité par injection avec un produit anti-xylophage jusqu’à saturation.

Traitement curatif par imprégnation : application successive de produit anti-xylophage au pinceau à saturation.

Anoxie statique : le traitement insecticide par privation d’oxygène consistera à asphyxier les insectes en provoquant un vide d’air grâce à la création d’une poche hermétique où seront déposés des sachets d’absorbeurs d’oxygène calculés au m³. Ce traitement doit durer environ 4 semaines. Des languettes témoins permettront de vérifier si le taux d’oxygène reste en permanence au plus bas.

Pour combler la perte de matière due aux attaques, il est possible de faire appel à une greffe de bois ou l’application de matériaux composites.

insectes  xylophages  mangeur de bois
• Les champignons
Les champignons peuvent élire domicile dans le bois. Pour traiter le bois, il faudra procéder au retrait mécanique des spores puis un traitement par imprégnation de produits spécialisés.

champignons 

statue  Traitement des zones lacunaires  dorure

• Le sondage
Le bois est une matière naturelle qui fluctue en fonction des variations hygrométrique et par conséquent des variation de volume. Par exemple, un objet d’église en bois doré présent dans l’édifice depuis 200 ans subira des variations de volume importantes du bois en fonction des saisons. Les enduits au blanc de Meudon et colle de peau de lapin formant un sarcophage autour du bois subiront tout autant les fluctuations du volume du bois, fragilisant au fur et à mesure l’accroche des enduits. Ce phénomène répétitif sur plusieurs décennies brisera l’accroche des enduits qui finiront par tomber et laissera visible des zones lacunaires disgracieuses.
Le sondage permet de vérifier si l’accroche des enduits est toujours de bonne qualité et ainsi détecter les soulèvements et fissures désolidarisés de la structure bois qui devront être recollés par injection à la seringue de colle de peau de lapin.

• Le collage
Les propriétaires d’objets en bois dorés ont pour très bonne habitude de conserver les ornements qui se sont brisés. Ces précieux morceaux conservés permettront de reconstituer des ornements originaux sans passer par la sculpture.

• Réfection des lacunes d’enduit et ornementation
Les stigmates du temps varient selon les objets, mais les procédés de restauration sont les mêmes et sont restés authentiques. Les produits ne sont pas tous fait maison, mais les entreprises qui élaborent les recettes professionnelles de doreur ont su garder l’âme de ce métier.

Les enduits sont restaurés avec un mélange de Blanc de Meudon avec de la colle de peau de lapin travaillés au bain Marie. Ceux-ci sont travaillés avec différentes textures pour répondre aux différents volumes de l’objet. Plusieurs couches d’enduit entrecoupés d’étapes de ponçage sont nécessaires pour obtenir le volume ou le motif manquant. L’ornementation peut être reproduite par moules en élastomère si la symétrie le permet. Si aucun motif n’est transposable une recherche sur l’époque de l’objet permettra de créer un motif sculpté fidèle au style ornemental.


statue  La dorure  dorure

La dorure à la feuille se réalise traditionnellement avec les techniques de la dorure à la détrempe et la dorure à la mixtion. D’autres techniques ont été inventées, mais ces 2 techniques sont celles que les anciens artisans doreurs ont utilisés. La dorure traditionnelle se réalise avec les mêmes gestes et les mêmes outils que nos ancêtres artisans doreurs. Un coussin à dorer, un couteau à dorer, une palette en poil de martre, un mouilleux, un appuyeux et de la dextérité. Savoir maîtriser la feuille d’or avec sa lame de couteau est un apprentissage exigeant demandant de la patience et du calme.

• Le nettoyage et/ou le décapage
Le nettoyage est une étape importante pour raviver la dorure d’origine. Différents produits permettront de nettoyer la poussière encrassée et les vernis ternis. Il faudra procéder à différents tests pour trouver le produit idéal, car la feuille d’or est fragile et peut être endommagée lors de cette étape de travail.
Le décapage est parfois nécessaire. Les objets dorés peuvent être recouverts de « bronzine » (fines paillettes de bronze mélangées à un vernis) pour camoufler les zones endommagées évitant ainsi une restauration à la feuille d’or. Cette bronzine s’oxyde et s’encrasse avec le temps, laissant de larges zones disgracieuses.
Un support impeccable est une des conditions pour réaliser une jolie intégration de dorure.

decapage  dorure 
• La Dorure à la détrempe (à l’eau)
La dorure traditionnelle à la détrempe (à l’eau) est une technique permettant à la feuille d’or d’obtenir un effet miroir. La préparation de l’assiette ou bol d’Arménie sera le support qui permettra de réaliser ce bel effet miroir à la feuille. Mélangé à de la colle de peau de lapin au bain marie, cette préparation sera appliquée en couches successives. Après séchage, l’assiette sera lustrée avec la brosse à chien (soie de sanglier). La feuille d’or sera appliquée avec la palette en poil de martre après avoir généreusement mouillé d’eau le bol d’Arménie. Une fois le support sec et la feuille d’or bien tirée par le séchage, le passage de la pierre d’Agathe lustrera comme un miroir l’or.

detrempe  miroir 
• La Dorure à la Mixtion
La dorure traditionnelle à la mixtion est une technique généralement utilisée pour l’ornementation. La mixtion est un liquide siccatif à base d’huile de lin permettant le collage de la feuille. L’application de la mixtion est réalisée 12h avant la pose de la feuille. Le rendu sera plus mat que la dorure à la détrempe. Ce procédé permet de dorer des éléments en métal et en extérieur.

• La patine
Pour intégrer et harmoniser les zones restaurées à l’ancienne patine générée par le temps. Il faudra patiner la dorure neuve avec des pigments, vernis et cires.

dorure
Florence Letheule
4 rue Bouschet de Bernard - 34070 Montpellier (Atelier Privé)

Atelier Tropisme - 121 rue de Fontcouverte -34000 Montpellier (sur RDV)
Suivez moi sur Facebook